Bertin ou la naissance de l’opinion

Bertin ou la naissance de l’opinion
9 janvier 2018 Editions de Fallois

 

Parution : 25/04/2018

Format : 155 x 225 mm

376 pages

EAN : 9782877068840

Prix : 24 EUR

Version ebook :

EAN : 979103210109

Prix : 17,99 EUR

Bertin ou la naissance de l’opinion

Jean-Paul Clément

Bertin Aîné (1766-1841) est surtout connu par le célèbre portrait d’Ingres. Le public ignore cet homme exceptionnel, fondateur du  Journal des débats littéraires et politiques, dont la vie se mêle étroitement à la grande histoire. Il fut, à sa manière, l’aventurier des temps modernes.
Tout jeune, il eut la chance de fréquenter la cour du ministre disgracié, le duc de Choiseul (à Chanteloup, près d’Amboise), que fréquenta l’Europe des Lumières. Avec son frère, il traversa la Révolution, l’Empire. La liberté de ton du journal et son orientation monarchique, en exaltant le siècle de Louis XIV, provoqua la haine de Fouché, ce qui lui valut de connaître la prison du Temple, puis l’exil à l’ile d’Elbe. Bertin a traversé le siècle en combattant pour la liberté, avec Chateaubriand, dont il fut l’ami intime tout au long de sa vie,  en dépit de leurs divergences politiques après 1830. Cet homme, tout à la fois imposant et bienveillant, sut s’entourer de quelques-uns des meilleurs esprits de son temps pour travailler à ses côtés  – c’est à lui qu’on doit l’invention du mot journaliste – certains  restèrent près de quarante ans, d’autres apportèrent une collaboration étincelante mais éphémère, tels  Balzac ou Berlioz.
Ce grand patron de presse, mécène, tenant salon, ami des romantiques, amateur des arts  – c’est lui qui commanda à Girodet  les funérailles d’Atala, inspirées du roman de Chateaubriand –   s’adressait à un public restreint. L’influence du Journal n’en fut pas moins considérable sur les affaires de son temps. Il mit même en péril et provoqua la chute de deux ministères sous la Restauration.

À sa mort, ses deux fils, Armand et Édouard, lui succédèrent : une grande dynastie bourgeoise était née.

Relire aujourd’hui le  Journal des débats littéraires et politiques, c’est retrouver intacts, traiter avec intelligence, les évènements de près de cent cinquante ans de notre histoire  et parcourir  un vaste paysage qui couvre les arts, le théâtre, la littérature, la politique, le domaine international…