Sombre été à Bordeaux

Sombre été à Bordeaux
10 octobre 2017 Editions de Fallois

 

Parution : 10/01/2018

Format : 155 x 225 mm

320 pages

EAN : 9782877069892

Prix : 22 EUR

Version ebook :

EAN : 9791032100813

Prix : 16,99 EUR

Sombre été à Bordeaux

Allan Massie

Traduit de l’anglais par Christophe MERCIER.

 

Dans ce deuxième volume de sa tétralogie bordelaise, Allan Massie poursuit son tableau de la France occupée, en une période où l’issue de la guerre semble pour le moins incertaine, et où l’Allemagne paraît avoir le dessus.

C’est l’été 1941. Dans Bordeaux occupé, le commissaire Lannes tente, tant bien que mal, de poursuivre son travail malgré la pression des autorités allemandes. Le corps d’un homme assassiné est découvert dans un jardin public, et ce qui paraissait une enquête banale va conduire Lannes  dans les coulisses du vieux Bordeaux, et l’amener à croiser de nouveau la famille de Grimaud, et notamment Edmond de Grimaud, maintenant haut-fonctionnaire à Vichy.

Grâce à lui, son fils Dominique a été rapatrié du camp où il était prisonnier, et sa femme est rassurée de voir revenu dans le nid familial son fils préféré.

Mais Lannes a d’autres soucis: un espion travaillant pour une officine de Vichy tente d’obtenir de lui des renseignements sur le lieutenant Schussmann, responsable des rapports entre la police française et la police allemande, avec qui Lannes a de bonnes relations. Cet espion, “Félix”, va monter une affaire de chantage dans laquelle sera impliqué Léon, le jeune Juif que Lannes a pris sous sa protection, et qui est devenu l’ami de son deuxième fils, Alain.

Dominique, persuadé de la bonne foi du Maréchal, décide d’aller travailler à Vichy, pour s’occuper des camps de jeunesse. Alain, lui, supporte mal l’Occupation, et tente, à son niveau, de monter un réseau de résistance. Léon, lui, et un troisième ami, Jérôme, fils de la bonne bourgeoisie bordelaise, nouveaux Mousquetaires, vont, avec l’aide de Lannes, s’organiser pour gagner l’Afrique du Nord, dans l’espoir, ensuite, de rejoindre Londres et les Forces Françaises Libres.

Quant à Clotilde, la jumelle d’Alain, elle est amoureuse de Michel qui, victime des belles paroles du bâtard de la famille de Grimaud, est prêt à s’engager parmi les tenants de l’“Ordre Nouveau prôné par Hitler.

L’enquête menée par Lannes n’est – comme chez Simenon – qu’un prétexte à une étude de caractères. En cette période troublée, les rapports humains deviennent complexes. Personne n’a tort, personne n’a raison. Il y a peu de francs salauds, mais de pauvres gens qui essaient de comprendre un univers sens-dessus-dessous. “Tout le monde a ses raisons”, aurait dit Jean Renoir, et Alain parti pour Londres est aussi sincère que son frère aîné dévoué à la “Révolution Nationale”, ou que Michel, persuadé de la nécessité de l’Europe Nouvelle voulue par Hitler.

Le commissaire Lannes, au milieu de cet écheveau de contradictions, essaie de comprendre chacun, et de poursuivre son travail sans trahir personne, tout en étant conscient de l’insignifiance de sa mission de policier au milieu du drame que vit le monde, et des risques que court, dans des camps différents, chacun de ses enfants.

On est impressionné par la connaissance intime que Massie a de cette époque troublée, par la compréhension et l’humanité de sa vision du monde.

Le « Quatuor bordelais » est à la fois un roman familial, un roman policier, un roman social, un roman politique. Sans doute une des seules œuvres romanesques (avec les Clotilde, de Cecil Saint-Laurent) à donner à voir ce qu’étaient les enjeux d’une période tragique et complexe, que les Français ont souvent eu du mal à considérer sans manichéisme.

 

Né en 1938 à Singapour mais élevé en Écosse, Allan Massie fait de brillantes études à l’Université de Cambridge avant de devenir l’un des écrivains britanniques les plus remarqués de sa génération. Il a enseigné l’histoire en Italie durant plusieurs années. Très impliqué dans la vie intellectuelle et politique de l’Écosse, il vit près d’Édimbourg.

Il a publié aux Éditions de Fallois Les Ombres de l’Empire (2000)L’Honneur d’un homme (2004)L’Homme sacrifié  (2006) et Les Rescapés (2008). Ainsi que trois romans historiques : Les Mémoires du roi David, Les Mémoires de Tibère, Caligula. Le premier livre de sa tétralogie bordelaise, Printemps noir à Bordeaux, est paru en 2017.