Guillaume II, le dernier empereur allemand

Guillaume II, le dernier empereur allemand
9 avril 2017 Editions de Fallois

 

Parution : 17/09/2013

Format : 155 x 225 mm

400 pages

EAN : 9782877068338

Prix : 24,00 EUR

Guillaume II, le dernier empereur allemand

Charles Zorgbibe

Une intelligence rapide, un charme et une courtoisie toujours prĂȘts Ă  se dĂ©ployer. Une inclination Ă  la paix, prouvĂ©e lors des crises de Tanger et d’Agadir – et qui ne disparaĂźt qu’en 1913, dans un grand mouvement romantique, lors de la cĂ©lĂ©bration du centenaire de la guerre de libĂ©ration prussienne contre NapolĂ©on. Mais aussi une profonde division intĂ©rieure, une fragilitĂ© nerveuse et physique. Une tension constante afin de surmonter son handicap de naissance – ce bras atrophiĂ© et paralysĂ© qui fait de lui, selon son prĂ©cepteur, le soldat le moins apte physiquement qu’ait jamais comptĂ© l’armĂ©e allemande
 D’immenses pouvoirs personnels et l’angoisse de ne pas ĂȘtre en mesure de les assumer.

À la veille de la Grande Guerre, Guillaume II avait rĂ©ussi sa «politique mondiale»: l’Allemagne, derniĂšre arrivĂ©e dans la compĂ©tition impĂ©rialiste, Ă©tait prĂ©sente en Afrique, au Proche-Orient, en Chine, dans le Pacifique-Sud et ses Ă©migrĂ©s formaient des communautĂ©s dynamiques dans les deux AmĂ©riques. L’Allemagne Ă©tait toujours une nation militaire mais, portĂ©e par la discipline et le talent de ses chercheurs, de ses cadres Ă©conomiques et de ses ouvriers, elle Ă©tait au premier rang de la science et des industries chimique et Ă©lectrique, qui partaient, elles aussi, Ă  la conquĂȘte du monde – dans l’atmosphĂšre pluraliste tissĂ©e par une presse et un parlement incisifs et remuants.

Survint le cyclone du premier conflit mondial, qui brisa l’irrĂ©sistible avancĂ©e allemande vers l’hĂ©gĂ©monie. Son oncle anglais, Édouard VII, disait de Guillaume II qu’il incarnait «le plus brillant fiasco de l’Histoire».