Le Jardin d’Orléans

Le Jardin d’Orléans
9 janvier 2018 Editions de Fallois

 

Parution : 14/03/2018

Format : 155 x 225 mm

344 pages

EAN : 9782877069915

Prix : 22 EUR

Le Jardin d’Orléans

Catherine Saulieu

À la fin du XXe siècle, une famille de la bourgeoisie dijonnaise, catholique et monarchiste, ruinée par l’indélicatesse d’un prêtre, a dû quitter Dijon pour trouver refuge  en Algérie. La famille y fait souche. Le grand-père de la narratrice, Joseph, naît à Oran. En 1914, il est envoyé sur la presqu’île de Gallipoli. La paix revenue, après un passage à Dijon où il étudie le piano et se marie, il retourne en Algérie, fréquente les milieux de l’Action française et donne des cours de piano.

Dorénavant chargé de famille, Joseph se tourne vers l’Éducation nationale. Nommé professeur de lettres à Sétif, il contribue à la vie politique locale, aux côtés des Croix de Feu, puis quand les Ligues sont dissoutes, avec le PSF. Animé par un antisémitisme virulent, qui était une des composantes des partis de droite en Algérie, Joseph agresse en 1936 une personnalité notable de la ville, dans un jardin public, le Jardin d’Orléans. Déplacé à Tlemcen, puis l’année suivante en Auvergne, Joseph passe la Seconde Guerre mondiale à Saint-Flour. Il s’enrôle dans la Légion française des combattants, soutient activement Pétain et, à la fin de la guerre, est déplacé encore une fois à Châtillon, où il termine sa carrière et restaure une petite église de campagne.