L’Imbroglio. Roosevelt, Vichy et Alger

L’Imbroglio. Roosevelt, Vichy et Alger
6 juin 2018 Editions de Fallois

 

Parution : 17/10/2018

Format : 155 x 225 mm

500 pages

EAN : 9791032102022

Prix : 24 EUR

Version ebook :

EAN : 9791032101193

Prix : 17,99 EUR

L’Imbroglio. Roosevelt, Vichy et Alger

Charles Zorgbibe

Cette nouvelle et magistrale étude de Charles Zorgbibe est centrée sur le débarquement américain en Afrique du Nord en novembre 1942. Elle en détaille les péripéties et en éclaire les conséquences : le coup de grùce porté aux ambitions conquérantes du Reich et le renversement du cours de la guerre.

Mais l’auteur ne se contente pas d’un rĂ©cit historique, si fidĂšle et rigoureux qu’il soit.

Il expose et dĂ©voile dans toute leur ampleur les vues personnelles de Roosevelt sur la stratĂ©gie des AlliĂ©s, la constance et la fermetĂ© de ses convictions, les combats de politique intĂ©rieure qu’il eut Ă  mener, pour faire admettre Ă  une opinion publique rĂ©ticente la stratĂ©gie qui conduisit Ă  la victoire. Une stratĂ©gie qui tient en deux articles : Ă©viter Ă  tout prix que l’Allemagne ne s’empare de la flotte française et que ses troupes ne dĂ©ferlent sur l’Afrique du Nord.

Au service de ce double objectif, une seule solution : établir et préserver un lien direct permanent avec le régime de Vichy.

Les ouvrages parus depuis quelques dĂ©cennies sur la Collaboration nous aident Ă  comprendre l’audace de ce pari.

C’est pourquoi l’histoire des relations entre Roosevelt et PĂ©tain est en partie celle de la diplomatie secrĂšte.

Peut-on, de l’extĂ©rieur, rĂȘver deux personnalitĂ©s officielles plus opposĂ©es que celle du plus grand leader dĂ©mocrate des États-Unis et celle du vieux soldat placĂ© Ă  la tĂȘte d’un rĂ©gime autoritaire et monarchique, sans parler des « composantes idĂ©ologiques » de la RĂ©volution nationale ?

Pour mieux faire comprendre la persĂ©vĂ©rance – dĂ©routante aux yeux de certains – de Roosevelt, Charles Zorgbibe revient dans un long prologue sur sa carriĂšre et sa formation : ce qu’il doit Ă  Wilson mais aussi aux thĂ©oriciens de la puissance navale amĂ©ricaine, d’oĂč sa focalisation, dĂšs le dĂ©but du conflit, sur la France occupĂ©e, sur sa flotte et sur son Empire.

Ayant Ă©tabli une « ligne directe » avec le marĂ©chal PĂ©tain dĂšs 1940, Roosevelt ne cessera de lui adresser par l’intermĂ©diaire de ses Ă©missaires personnels, l’amiral Leahy, Robert Murphy, conseils et mises en garde, se refusant Ă  tout contact avec De Gaulle.

C’est dans ce contexte de stratĂ©gie Ă  long terme au service de laquelle Roosevelt mit toute son habiletĂ© de tacticien politique aguerri, que se noue et se dĂ©noue l’imbroglio d’Alger (novembre 1942).

Au lendemain de leur dĂ©barquement en Afrique du Nord, les AmĂ©ricains Ă©tablissent un rĂ©gime vichyste sous protectorat des États-Unis tandis que les rĂ©sistants, qui avaient pris les plus grands risques personnels pour seconder les AlliĂ©s, sont internĂ©s dans les confins sahariens.

On connaĂźt la suite : l’antagonisme avivĂ© des forces politiques algĂ©roises, l’arrivĂ©e du gĂ©nĂ©ral De Gaulle et des siens, l’impĂ©ritie du gĂ©nĂ©ral Giraud, le jeu de Jean Monnet et son ralliement dĂ©cisif aux Français libres qui emporteront la partie au grand dam des AmĂ©ricains, aux yeux desquels De Gaulle et les siens n’étaient guĂšre plus que des « trublions ».

Le grand mĂ©rite de Charles Zorgbibe est d’avoir reconstituĂ© minutieusement ce puzzle infiniment complexe, sans que la prĂ©cision des dĂ©tails nuise Ă  la clartĂ© d’un exposĂ© gĂ©ostratĂ©gique de grande ampleur.

On lui sera reconnaissant non seulement d’avoir tout lu (archives, mĂ©moires, tĂ©moignages, Ă©tudes historiques modernes) sur le sujet, mais de transmettre son savoir d’une façon limpide et vivante : sans alourdir son texte de notes et en reconstituant les Ă©changes des principaux acteurs sous forme de dialogues authentiques, puisĂ©s dans leurs propres Ă©crits. Dialogues ou discours fictifs, dira-t-on ? Mais n’est-ce pas l’art des PĂšres fondateurs du genre historiques, HĂ©rodote, Thucydide, Tite-Live ?

On sera Ă©galement sensible Ă  la multiplicitĂ© des Ă©pisodes romanesques, des exploits individuels accomplis par les hĂ©ros de l’ombre et des portraits qui font de cette magistrale synthĂšse le livre par lequel il faut commencer si l’on veut comprendre aujourd’hui pourquoi et comment l’hiver 42 fut le grand tournant de la guerre.

 

Juriste universitaire de Paris-Sud, recteur d’Aix-Marseille puis professeur Ă  la Sorbonne, Charles Zorgbibe a publiĂ© aux Éditions de Fallois une sĂ©rie de biographies, de Mirabeau Ă  Kipling et Ă  Guillaume II et de Metternich Ă  Kissinger et Ă  Disraeli.