Vauban

Vauban
15 avril 2017 Editions de Fallois

 

Parution : 01/03/2007

Format : 155 x 225 mm

168 pages

EAN : 9782877066242

Prix : 19,00 EUR

Vauban

Daniel Halévy

«En un mot, Monsieur, tâchez de faire mentir ceux qui disent que les Français commencent tout et n’achèvent rien.» Vauban à Louvois

Pour le troisième centenaire de sa mort, la France honore la mémoire du maréchal de Vauban.

Remarqué par le cardinal Mazarin à l’âge de vingt ans, il participe à quatorze sièges. Il est blessé plusieurs fois. C’est lui qui a fait le siège en 1667 des villes de Tournai, Douai, et Lille, prises en neuf jours. Il dirige aussi le siège de Maastricht, en 1673. Puis celui de Mons et de Namur, en 1691 et 1692.

Excellent dans l’attaque, il est encore meilleur dans la défense. Il couvre la France d’un réseau de forteresses et de fortifications qui la protègent contre les invasions et qui seront encore utilisées lors de la guerre de 1914.

On disait: «Une ville construite par Vauban est une ville sauvée, une ville attaquée par Vauban est une ville perdue.»

Mais c’est surtout l’homme de cœur qui nous intéresse et que nous admirons aujourd’hui.

En 1689, dans un Mémoire sur le rappel des Huguenots, il supplie Louis XIV de revenir sur la révocation de l’Édit de Nantes.

Dix-huit ans plus tard, dans un ouvrage intitulé Projet d’une dîme royale, il préconise une réforme des impôts, et demande au roi de prendre conscience de la difficulté dans laquelle vivent les Français.

Généreux, courageux, simple et humain, bravant quand il le faut les foudres du roi, Vauban donne un exemple rare, aussi valable aujourd’hui qu’il y a trois siècles.